Septembre 2006: A la recherche du Rocher des légionnaires Ukrainiens

L’été 2006, Jacques Chevtchenko1, Président de l’Union des français d’origine ukrainienne et Jean-Bernard Melnyczenko2, tous deux professeurs d’histoire, me contactent pour une interview de mon père, Petro Bilobran, engagé volontaire dans la Légion étrangère en 1940.
Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant, dans un livre apporté par Jean-Bernard, des photos que j’avais de mon père et de ses compagnons d’armes ! Ce livre « Sous des drapeaux étrangers » de Myroslav Nebeliuk a été publié en 1951 aux éditions PIUF.

En feuilletant ce livre, nous découvrons le récit d’un légionnaire ukrainien, Ivan Kurok : « Journal d’un légionnaire 3».Couverture Myroslav Nebeliuk copie

Mon père se souvenait parfaitement de cet engagement et de ces semaines passées dans une forêt, sur fond de Montagne Sainte-Victoire, en attendant sa démobilisation. Il avait également le souvenir d’avoir gravé sur un rocher, l’emblème ukrainien, le Tryzoub (Trident) et des informations témoins de leur séjour dans la forêt.

Nébéliuk .pdf « sous des drapeaux étrangers »

En approfondissant notre lecture, nous suivons le parcours de ces légionnaires ukrainiens et trouvons le lieu de démobilisation de ce Bataillon de 900 Ukrainiens: Commune de Peynier-canton de Trets à 30mn d’Aix en Provence en direction de Nice.

Nous décidons alors de contacter la mairie de Peynier pour savoir s’il restait quelques vestiges de ce Rocher.

Ravi de ce contact, le Maire, Monsieur Burle, nous oriente vers Christophe Vaschalde, Président de l’association Littéralis qui entretient la mémoire du patrimoine. Christophe nous envoie quelques photos et les écrits qu’il a décryptés sur ces rochers. Nous découvrons à ce moment qu’il y a un deuxième rocher gravé dans cette forêt, la forêt de la Garenne.

Notes
1 Jacques Chevtchenko, Légionnaires Ukrainiens à Peynier,été 1940, et autres volontaires de la Légion étrangère, ADVULE, 2010,2011 et 2015.
2 Jean-Bernard Dupont-Melnyczenko, Les Ukrainiens en France, Mémoires éparpillées, Autrement, 2007.
3 Myroslav Nebeliuk, Pid tchoujymy praporamy, (Sous des drapeaux étrangers), Sous les drapeaux français (1939-1940), PIUF, 1951. Traduction de l’ukrainien Michel Bublinskyj.

 Documents produits par Christophe Vaschalde

collage1littéralisCOLLAGE-2COLLAGE-3